En ce mois de mars, je n'étais pas sûre de pouvoir faire une couture pour mon homme. Mais j'avais vraiment envie de participer au défi d'Annabelle.

Je me suis donc décidée pour un caleçon vite fait bien fait, en prenant les chûtes de son T-shirt Basalte fait la fois précédente.

Que neni !!! En une soirée j'ai imprimé, scotché et décalqué mon patron, coupé le tissu et cousu la partie devant. Le lendemain matin j'ai assemblé la suite sauf la ceinture, invités oblige !

Et là les choses ont commencé à se gâter. Ma pièce principale est cousue sur l'envers du tissu.... Pas grave ça ne se voit pas, et puis après avoir assemblé le tout à la surjeteuse et fini avec une surpiqûre nikel, je n'avais pas envie de tout défaire.

C'était sans compter sur la pose de l'élastique, Au moment de la mettre en place je m'aperçoit que la pièce devant à été posée le haut en bas...

Mon homme appelle cela un push'up de coucougnettes. Oui, vaut mieux en rire qu'en pleurer !

Je n'ai pas voulu gâcher mon tissu et pris mon courage à deux mains pour tout découdre. C'était plus long que d'assembler le patron et coudre l'ensemble. Honnêtement j'aurais eu meilleur temps de couper un autre boxer, mais je voulais arriver à mes fins.

J'ai donc recousu ma pièce devant dans le bon sens, refait mes surpiqûres, pas terribles cette fois mais tant pis. Je pensais surpiquer le gousset mais ma machine a décidé de faire du surplace et un gros noeud s'est formé, grrrr j'ai abandonné l'idée tant pis pour le confort de Mr, j'espère que ça ira.

Ensuite vient la couture de la ceinture élastique, top jusqu'à presque la fin, oui c'est pas très français, où elle a recommencé à faire un noeud sur la marche arrière, ouf, c'était finit.

Maintenant voilà la bête que je ne peux plus voir.

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot car j'ai bien l'intention d'en refaire un.

 

DSC_6902