Comment çà je suis en retard !?

Pour février j'ai choisi de coudre un manteau. On était de mariage le 24 et la doudoune c'est pas très chic.

J'ai jeté mon dévolu sur l'Aigue-marine d'Ivanne Soufflet.

J'ai commencé par faire une toile dans un lainage à 20 Euros les 3 mètres. J'ai taillé un 40 mais ça coincait au niveau des emmanchures. J'avais prévu des marges de coutures de 1,5 cm ce qui m'a permis d'abaisser les emmanchures d'1 cm et là ça allait mieux. Je me suis donc attaquée à mon beau tissu en laine bouillie et j'ai décidé de diminuer au final à 1,5 au lieu de 1 cm pour pouvoir mettre un pull sans être gênée. Mais je n'avais pas pensé que mon lainage est plus élastique et n'aurait pas eu besoin de ces modifications. Mon manteau est donc assez large et je suis bien à l'aise dedans.

 

Manteau Aigue-marine

 

Je trouve l'encolure trop large à mon goût par contre je peux mettre un foulard sans soucie. Je n'ai pas voulu faire le double col car je ne suis pas très grande et j'avais peur que ça me tasse, c'est peut-être la conséquence de la largeur du col.

Je me demande si je n'aurais pas dû faire une taille en dessous, je le trouve un peu trop large au niveau des épaules et je n'arrête pas de le remettre en place. Sinon j'aime beaucoup ça ligne qui camouffle les impesfections de ma silhouettes. J'adore le pli dans le dos avec la martingale.

J'ai aussi rajouté des poches en lainage, je voulais avoir bien chaud aux mains. C'est un peu trop épais et les finitions ne sont pas top.

Je pensais faire une parementure pour que cela soit parfait niveau finitions mais je n'avais pas assez de tissu, j'ai donc opté pour la doublure intégrale et je trouve bof, ça manque je raffinement malgré mon joli imprimé d'Atelier Brunette. En plus elle a tendance à ressortir au niveau des manches et à faire remonter le dos de mon tissu et ça gondole. Il faut que je tire dessus systématiquement pour le remettre en place.

Pour les boutonnières j'ai bien transpirée. Après avoir cousu la 1ère, et malgré un test sur une chute, ma boutonnière avait pris 0,5 cm de plus, mon tissu s'étirant un peu, autant dire que le bouton flottait Je l'ai décousue mais mon tissu a un peu souffert, j'ai donc triché et opté pour des pressions.

Je suis tout de même contente de mon premier manteau. Le prochain sera mieux, d'ailleurs faut que je termine ma toile qui malgré la justesse des emmanchures serait probablement portable.

Mon projet pour mars est terniné, reste plus qu'à faire des photos, je ne serais pas en retard cette fois.

 

Enregistrer